top of page
St Jeanne des Abattoirs de Bertolt Brecht

Orphée, musicien ambulant, rencontre Eurydice, comédienne en tournée. C’est le coup de foudre ! Ils décident d’échapper ensemble à l’avenir médiocre qui leur est promis. Mais au lendemain de leur première nuit, Eurydice s'enfuit et meurt tragiquement dans un accident. Un étrange Monsieur Henri invite alors Orphée à rejoindre son amour perdu aux portes de la mort… Avec son habituelle ironie poétique, Anouilh propose une lecture moderne et audacieuse du mythe d'Orphée.

Canceled (for reasons

health) replaced by

La Traviata July 24

Admission Générale pour le spectacle   25 

Dîner table d'hôte (après spectacle): 35  (apporter votre boisson pour le repas)

Réserver avant 10 mai.  Places limitées.

Pour tout renseignement, contactez :

contact@theatrebassepassiere.com

Eurydice (c)Studio Vanssay-27.jpg

Dans les années 1930, il rencontre ses premiers grands succès critiques et publics avec la création d’une pièce noire, Le Voyageur sans bagage, et d’une pièce rose plus légère, Le Bal des voleurs.

Lors de l’Occupation, c’est la veine dramatique de l’œuvre d’Anouilh qui triomphe : il décide d’adapter de grands mythes tragiques, à commencer par celui d’Orphée. Eurydice, jouée pour la première fois au théâtre de l’Atelier en 1942, cristallise le talent, la langue singulière et les obsessions d’Anouilh. Cette pièce, l’une des préférées du dramaturge, met en scène l’histoire forcément tragique et éminemment moderne de deux amants pris au piège dans un monde de médiocrité,́ en quête d’un amour absolu.

Jean Anouilh aime exposer les rouages du théâtre ; il s’intéresse à la mise en scène et offre de beaux rôles aux acteurs. Souvent violent dans sa dénonciation de la bourgeoisie, il revient obstinément au thème de la dégradation de l’idéal et de la pureté dans un monde qui exige la compromission.

Eurydice (c)Studio Vanssay-51.jpg

L'Auteur

JEAN ANOUILH Un des auteurs les plus célèbres et les plus prolifiques de sa génération, Jean Anouilh a su composer des pièces dans des registres différents allant de la comédie burlesque à la réécriture d’un classique, Antigone (1944), de la pièce historique Becket ou l’Honneur de Dieu (1959), à la farce féroce La Valse des toréadors (1952). Il s’est ainsi amusé à proposer des modes de classement, distinguant les pièces “roses” ou “noires”, “grinçantes” ou “brillantes”, “costumées” ou “baroques”...

Notes d'intention `mythe et mystères'

Le mot “mystère” se décline au pluriel dans Eurydice. La pièce n’échappe pas à la logique du monde : tout est asymétrique, succession d’imprévus et de décalages. Cette myriade de biais forme une équation entre le vouloir, le pouvoir et le savoir. Anouilh a d’ailleurs forgé ses personnages selon cette composition triennale. Tous sont emplis de mystère. Orphée apprend à ses dépens qu’en amour rien ne peut être ni contrôlé,́ ni compris, ni dominé. L’auteur ne lui donne pas les clés. Les anciennes gloires de son père sont-elles vraies ? A-t-il connu l’amour avant Eurydice ? Et Eurydice, d’où vient-elle ? On apprend que son père n’a été́ qu’un géniteur. Ne parle-t-on pas des mystères de l’Amour ?

Un mythe raconte, explique, éclaire nos existences ; or dans cette réécriture du mythe d’Orphée et Eurydice, les héros d’Anouilh sont en proie à des angles morts. J’ai souhaité exploiter ces doutes palpables et ces certitudes maladroites, en donnant à chaque situation sa place originale. Ma mise en scène est proche de l’œuvre et va dans le sens du mystère, qui en est le cœur

Le Destin - personnifié par Monsieur Henri - avance implacablement avec ses propres raisons cachées. Il se laisse ralentir dans sa marche, mais il est le seul qui sait ! Il est la vérité́ dérangeante. Eurydice concentre les mystères de la lutte entre le cœur et l’esprit, symbolisée par le regard. L’œil est l’organe-frontière entre l’intérieur et l’extérieur, entre voir et laisser voir.

  -  Emmanuel Gaury, metteur en scène. Mai 2023

Eurydice (c)Studio Vanssay-24.jpg
Eurydice (c)Studio Vanssay-28_edited.jpg

Eurydice, femme libre sacrifiée

Eurydice raconte l’histoire d’une femme qui meurt littéralement du regard des hommes. Ils sont incarnés par un Orphée qui ne parvient pas à accepter le passé de celle qu’il aime. C’est le besoin qu’a Orphée d’être aimé qui donne le mouvement. Besoin accompagné de son pendant : la jalousie. Sa crispation et sa peur de l’abandon le poussent à commettre l’irréparable. Il s’inscrit dans la lignée des bourreaux d’Eurydice : son producteur abuse d’elle ; son amant, un comédien de la troupe, se suicide à la suite de menaces ridicules ; sans compter tous les autres qu’elle ose à peine nommer.

Anouilh fait de son héroïne une femme en quête de liberté,́ libre de ses choix, artiste, vagabonde, en accord avec elle-même et tristement clairvoyante. C’est un dynamitage osé du patriarcat qu’opère ici l’auteur, car derrière la pression et les exigences masculines surgit le féminicide, comme étant un déni suprême de la Femme. « Moi, je croyais que j’avais à être belle par-dessus le marché », dit Eurydice à l’Acte II. L’autre personnage féminin, la mère d’Eurydice, incarne une féminité́surannée : un parangon d’indépendance sous-tendu par la soumission aux hommes “de sa vie”.

BÉRÉNICE BOCCARA headshot.png

EURDYICE : BÉRÉNICE BOCCARA

Bérénice débute sa formation théâtrale au Cours Cochet-Delavène puis la poursuit au cours Le Foyer. Elle joue depuis 2021 dans La Ligne Rose (Le Lucernaire, Théâtre Lepic, La Condition des Soies à Avignon…), une pièce qu’elle a co-écrite avec Odile Blanchet et Sana Puis.

LOU LEFÈVRE headshot.png

EN ALTERNANCE AVEC :

LOU LEFÈVRE

Formée par Jean-Laurent Cochet, puis au Conservatoire du Xe arr. de Paris, Lou co-fonde La Compagnie d'en face en 2018 pour produire sa 1ère pièce : Tarmacadam, un seule-en-scène qu’elle a écrit et joué plus de 150 fois entre la France et l'Afrique. En juillet 2024, elle jouera au Festival d'Avignon dans Lumière !, la nouvelle création de Stéphane Landowski.

Headshot GASPARD CUILLÉ.png

ORPHÉE : GASPARD CUILLÉ

Gaspard s’est formé auprès de Jean-Laurent Cochet, puis au cours Le Foyer. En 2023, il monte Eurydice avec Emmanuel Gaury au Guichet Montparnasse puis au Théâtre de Poche. Cette même année, il a également joué dans Tableaux d’une révolution de Tino Caspanello avec le collectif Artanso

Headshot BENJAMIN ROMIEUX.png

MONSIEUR HENRI : BENJAMIN ROMIEUX

Après trois années au cours de Jean-Laurent Cochet, Benjamin complète sa formation à la Guildhall School of Music and Drama de Londres, puis à l’école Jacques Lecoq à Paris. En 2020, il a publié la pièce Impasse de la bonne fortune aux éditions du Petit Théâtre de Vallières.

Headshot CORINNE ZARZAVATDJIAN.png

LA MÈRE D’EURYDICE : CORINNE ZARZAVATDJIAN

Corinne a suivi les cours de théâtre de la Ville de Paris, puis du Foyer. Elle joue depuis quatre ans à Paris et en tournée un seule en scène : Zarzavatdjian, un nom à coucher dehors, mis en scène par Thierry Beccaro. Parallèlement, elle publie en 2023 Rose de Diarbékir aux Presses de la Cité.

Headshot JÉRÔME GODGRAND.png

VINCENT / DULAC : JÉRÔME GODGRAND

Photographe de formation, il passe de l’objectif à la scène où il travaille sous la direction d’Olivier Lejeune. À l’image, il joue dans des sketches du duo « Mica & Benj » sur Canal+ ainsi que dans les téléfilms Falco et Tiger Lilly et au cinéma dans A.L.F. de Jérôme Lescure. Il a récemment joué dans Les Nuits de la colère (Avignon et tournée) et dans l'adaptation de La Belle et la Bête de Cocteau par Pierre Sorais.

Headshot PATRICK BETHBEDER.png

LE PÈRE D’ORPHÉE / LE CHAUFFEUR :

PATRICK BETHBEDER

Patrick s’est formé au Cours Simon puis au cours de Jean-Laurent Cochet, qui lui a confié des rôles dans deux pièces de Musset. En 2023, il joue aussi dans Le Chandelier d’Alfred de Musset.

Headshot MAXIME BENTÉGEAT.png

LE GARÇON DE CAFÉ / MATHIAS / LE GARÇON D’HÔTEL / LE PETIT RÉGISSEUR / LE SECRÉTAIRE DU COMMISSAIRE DE POLICE : 

MAXIME BENTÉGEAT

Passé au cours Le Foyer, Maxime a joué en 2022 et 2023 au Funambule Montmartre dans Voyage avec un âne, dont il en a co-écrit l’adaptation avec Clémence Penicaut. Il a également joué en 2023 avec le collectif Artanso dans Tableaux d’une révolution, de Tino Caspanello.

Headshot VICTOR O’BYRNE.png

EN ALTERNANCE AVEC :

VICTOR O’BYRNE

Victor a suivi les cours de Jean-Laurent Cochet, puis le cours du Foyer. En 2023, il joue le rôle de Stevenson dans Voyage avec un âne au Funambule Montmartre, en alternance avec Maxime Bentégeat. Il met également en scène et interprète Le Misanthrope au Mois Molière à Versailles et au festival Les 3 Coups de Jarnac. Depuis septembre 2023, il présente l’émission Histoires courtes sur France 2.

Headshot PIERRE SORAIS.png

OU AVEC:

PIERRE SORAIS

Comédien formé au cours Cochet, Pierre a écrit et mis en scène pour le théâtre une version contemporaine du conte de La Belle et la Bête. À l'écran, il incarne le juge Burgaud dans la série sur L'Affaire d'Outreau réalisée par Olivier Ayache-Vidal et Agnès Pizzini.

ÉQUIPE ARTISTIQUE

Headshot EMMANUEL GAURY.png

Metteur en scène- Emmanuel Gayet

Formé par Jean-Laurent Cochet, Emmanuel a notamment joué dans Et si on ne se mentait plus ?, pièce qu’il co-écrite avec Mathieu Rannou. Depuis 2021, il interprète l’aviateur Hubert Latham dans Le Roi des pâquerettes (mise en scène de Benoît Lavigne). Il est aussi la voix des extraits littéraires de l’émission « On va déguster » sur France Inter. Eurydice est sa première mise en scène.

Headshot MATHIEU RANNOU.png

MUSIQUE : MATHIEU RANNOU

Mathieu compose régulièrement des musiques originales pour accompagner des spectacles au théâtre. Il est aussi auteur et metteur en scène. En 2023, il met en scène Franck Desmedt dans Kessel, la liberté à tout prix au Lucernaire, une pièce qu’il a écrite et dont il a composé la musique.

Headshot GUENIÈVRE LAFARGE.png

COSTUMES : GUENIÈVRE LAFARGE

Guenièvre débute une formation en arts appliqués qui la mènera à se former aux costumes avec un diplôme des métiers d’arts de costume spécialisé dans le costume historique en 2016. Elle crée des costumes pour des compagnies de théâtre, conçoit des silhouettes pour le cinéma indépendant et travaille régulièrement dans des ateliers de costumes parisiens

Headshot DAN IMBERT.png

LUMIÈRES : DAN IMBERT

Il a été l’apprenti de Mamet Maaratie, créateur lumière de Laurent Terzieff au Lucernaire. Dernièrement il a signé la création des Voyageurs du crime avec Ludovic Laroche et Stéphanie Bassibey au Lucernaire.

REVUE DE PRESSE

Eurydice - Extraits Presse Fev2024_edite
bottom of page